AccueilCycle 3Production d'écritsLes chantiers d’écriture

Commentaire

Les chantiers d’écriture — 15 commentaires

    • Oui Mali, cette démarche peut-être appliquée aux Cycles 1 et 2 aussi. Je n’ai pas eu la possibilité de le faire (ayant toujours été au Cycle 3) mais comme je le disais, c’était le dada de mon IEN et toutes les écoles de la circo s’y sont mises. 😉 C’est donc tout à fait possible. 🙂

  1. Merci, Crayon de soleil, de faire connaître nos manuels !

    Je suis heureuse de voir que la démarche de chantier d’écriture se développe et que les enseignants qui se sont lancés en redemandent, au vu des progrès de leurs élèves.

    Je m’inscris pour suivre le fil de ces commentaires : si quelqu’un a une question sur les manuels Archilecture, j’essayerai d’y répondre.

  2. Coucou crayon de soleil !

    Ca tombe bien que tu parles de ça car je viens de me commander archilecture pour travailler avec mes cm1 de mon futur ce1/cm1. Je me demandais justement comment tu gérais l’aspect littérature avec la lecture d’une œuvre longue en parallèle du chantier d’écriture. As-tu le temps de faire les deux en même temps ?

    • Edéfia, pour l’aspect littérature, dès que je peux lier les livres étudiés à mon projet d’écriture (dans le sens où ils serviront de support pour aider à la production d’écrits) je le fais. Mais là encore, ça dépend des thématiques. Car dans une année scolaire je ne mets en place qu’un seul projet d’écriture narratif. Pour les autres projets, ils touchent aux autres types d’écrits : recettes, règles du jeu, affiches, poésies…

  3. Je travaille toujours ainsi en production écrite et c’est comme cela que j’ai conçu « Filou mène l’enquête » justement cad en chantiers d’écriture ou projets d’écriture … Je me suis inspirée du livre « Former des enfants producteurs de textes » du groupe Ecouen sous la coordination de Josette Jolibert. Connaissez-vous ?

  4. Hello Crayon de Soleil ! Content de te relire sur ton blog 🙂 !

    Comme tu le dis si bien, les chantiers d’écriture ne sont pas une mince affaire à mettre en oeuvre ! Mais les résultats valent vraiment le coup !

    • Et oui Olivier, ça y est la machine est à nouveau en route. Je t’en dirais plus plus tard 😉 ! Pour les chantiers d’écriture, je suis super contente d’avoir eu un IEN qui nous a initiés à cette démarche, c’est tellement intéressant et génial à mettre en place. Mais fastidieux, ça c’est clair. 🙂

  5. « fastidieux », je crois que tu as lâché le mot fatidique ! Mes 2 enfants ne connaissent que le mode « rédac » à l’ancienne (et encore, très peu ! ) parce que la méthode des chantiers demande un investissement et un suivi considérables (comme on dit, c’est un métier, mais ça fait peur à ceux dont c’est le métier ! ). Alors de temps en temps, on s’y colle à la maison, avec Archilecture justement… Je dis bravo à ceux qui osent explorer et, surtout, qui ne comptent pas trop leur temps.

    • 🙂 J’ai eu la chance d’avoir un IEN qui a poussé ses enseignants à mettre en place des chantiers d’écriture et qui nous a donné énormément de pistes pour le faire.

      Après c’est vrai que cela demande du temps. Et avec le programme bien chargé que nous devons mettre en place, on se met à courir constamment après celui-ci. Mais quand on voit le résultat à la fin d’un chantier, quel bonheur ! 😉 Et on a envie de recommencer. 😆

      Bon courage à vous Manara !! 🙂 Et merci pour ce petit échange.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.